CHARTE MORALE INTERNATIONALE DU PÊCHEUR SPORTIF

(Cette charte, proposée par la FFPML aux instances internationales de la pêche lors du symposium des Championnats du Monde de Pêche à la Mouche qui se sont déroulés dans les Vosges en 2002, s’applique désormais à toutes les Fédérations de pêches sportives).

Article 1: Le pêcheur sportif doit défendre, à travers son activité de loisir ou de compétition, l’esprit sportif défini par les idéaux olympiques et participer à la protection de l’environnement.Il doit respecter l’eau et le poisson, et montrer dans son comportement quotidien le respect d’une éthique de la pêche.

Article2:Il s’engage en adhérant à une structure nationale affiliée à la F.I.P.S.

1°) A promouvoir une pêche de qualité en limitant le nombre de ses prises journalières et en s’imposant une augmentation de la taille minimale de prélèvement ainsi que toute mesure susceptible d’améliorer la dynamique des populations de chaque espèce de poisson.

2°) A demander également, chaque fois que nécessaire, aux autorités de tutelles locales, régionales ou nationales ainsi qu’auprès des organismes responsables de la gestion des droits de pêche, la prise en compte de ces objectifs pour qu’ils deviennent objets d’application légale.

3°) A s’investir dans son pays en fonction de ses capacités pour favoriser le développement de notre pratique conformément à l’esprit de cette charte. Il s’engage ainsi, par son comportement, à être un modèle pour les générations les plus jeunes.

4°) A parfaire et mettre à jour constamment ses connaissances en matière d’hydrobiologie, de manière à comprendre lui-même et mieux faire comprendre aux autres, la nécessité d’une gestion des milieux aquatiques reposant sur des bases objectives donc scientifiques.